Tag Intelligenc Artificielle

Tag Intelligenc Artificielle

Home

Étiquettes : , , ,

Faire mieux avec moins ?

Avec l’avènement d’Internet au début des années 2000, les changements s’accélèrent.

C’est formidable : on peut communiquer instantanément, s’exprimer en toute liberté. De coup, les technologies évoluent encore plus vite puisque des communautés se constituent d’elles mêmes pour collaborer sur tous types de projets.

Une véritable course en avant s’engage. Le côté libre, gratuit et collectif est vite rejoint par le business. Les boutiques en lignes explosent et les GAFA amassent de sommes colossales en se basant, à plus de 95%, sur la vente de publicités basées sur la collecte des données personnelles des internautes. La numérisation est en marche : on ne parle plus d’internaute, ni même d’individu ou de personne, encore moins de citoyen, mais de consommateurs !

Les transactions deviennent de plus en plus rapides et faciles : toujours plus et surtout moins cher : vive la mondialisation !

Pourtant, l’envers du décor commence à devenir visible : les réseaux sociaux sont non seulement une source planétaire de revenus mais deviennent également des vecteurs d’informations qui n’en sont pas : le royaume des Fake News est ouvert, sans parler des insultes, harcèlements, incitations à la violence …

Beaucoup moins visible, mais beaucoup plus profond en réalité, le phénomène de l’IA (Intelligence Artificielle) est en plein essor, les GAFA étant en pôle position. On cherche bien entendu à aider l’homme dans ses tâches rébarbatives, pour l’intérêt de tous n’est-ce pas ? Pourtant là aussi, l’envers du décor commence à devenir visible : des emplois sont de plus en plus automatisés, les prises de décisions assistées …

Plus globalement encore, les avertissements de la planète nous rappellent du plus en plus souvent et violemment que cette course en avant n’a pas du tout été réfléchie en termes d’impacts sur l’environnement.

Survient la crise du coronavirus en 2020, qui oblige une bonne partie de la planète à marquer un temps d’arrêt dans la plupart des secteurs d’activité … sauf dans le numérique qui explose de plus belle …

Elle révèle que dans les pays les plus touchés, elle n’a pas du tout été anticipée et que les mesures adoptées sont improvisées au fil de l’évolution de la pandémie, malgré la constitution d’un Conseil Scientifique, auquel le gouvernement est suspendu alors qu’il ne rassure pas grand monde.

Cependant, elle révèle également que des initiatives sont lancées un peu partout, mais quasiment systématiquement de manière individuelle ou par les plus petites structures (artisans, petits producteurs, restaurateurs qui livrent à domicile, PME, etc.), sans attendre les directives officielles en pleine (dé)concertations, et des annonces pouvant allant jusqu’à l’incohérence.

Alors, est-ce que ce moment imposé ne pourrait pas être celui d’une réflexion sur les orientations à prendre pour un avenir mieux concerté et mieux maîtrisé ? Dans la négative, la deuxième vague, non pas du coronavirus, mais de la mondialisation ne manquera pas, une fois la crise passée, de chercher à rattraper le plus rapidement possible les points de PIB perdus !

Les initiatives positives montrent en effet qu’il existe de nombreuses pistes qui peuvent certes se traduire par de réelles opportunités, mais à condition qu’elles soient clairement exprimées, discutées, validées et adoptées sans attendre celles des gouvernements …

L’objectif étant faire mieux avec moins, en nous aidant des outils disponibles plutôt que de les subir …

Voilà ce que propose L’envers du décor : fédérer un ensemble d’informations choisies dans l’optique de favoriser ces réflexions, en citant systématiquement leur source, ainsi que les différentes options possibles, souvent liées à nos habitudes/comportements de consommation.

Décrypter les enjeux

  • Des informations pour mieux comprendre ces outils.
  • Les tendances d’après les annonces des fabricants de ces outils
  • Des mesures permettant d’éviter ou de réduire les risques liés à leur utilisation

Proposer des options d’améliorations

  • Faire connaître les initiatives positives existantes
  • Proposer une “Boîte à idées” ouverte à tous via modération pour éviter tous propos hors sujet

Parmi les thèmes de réflexion qui seront développés, citons bien évidemment le besoin impérieux de relocaliser la production sanitaire, la généralisation de circuits courts avec traçabilité systématique des agriculteurs/producteurs et l’intérêt du télétravail, mais aussi des aspects tous aussi fondamentaux pour maintenir et relancer la culture Française, avec des bars, des restaurants des espaces de rencontres chaleureux, où nous aurons plaisir à nous rendre (personne ne veux d’isoloir sur chaque table). De même, la question (pour ne pas dire le scandale) des EPHAD ne pourra pas rester sous silence et devra trouver une réponse afin de pouvoir garantir une fin de vie digne à nos aînés.

" SCIENCE SANS CONSCIENCE N’EST QUE RUINE DE L’ÂME"RABELAIS Philosophe

Retour au début de page