_Intelligence_ Artificielle

Intelligence Artificielle

Quelques notions pour comprendre les nouvelles technologies

Introduction

Initialement, un ordinateur est capable d’exécuter des opérations assez simples telles que des calculs, le stockage et la relecture des résultats ou d’informations saisies sur un disque dur.

Ces opérations étaient regroupées dans un programme chargé de les exécuter automatiquement certes, mais de manière assez rigide.

Vint ensuite l’avènement des réseaux, d’Internet et des téléphones mobiles permettant d’échanger de plus en plus d’informations, aussi bien en volume, qu’en vitesse.

Les techniques de programmation ont ainsi pu progresser beaucoup plus vite, jusqu’à devenir des applications de plus en plus inter-connectées et réalisant des opérations de plus en plus complexes (les algorithmes). Aussi évoluée que puisse être une application à ce stade, elle est encore limitée par la puissance de calcul des ordinateurs.

Les trois principales parties de l'Intelligence Artificielle

Les 3 principales parties de l’Intelligence Artificielle

Il existe pourtant des super-calculateurs conçus pour palier à cette limitation, mais leur programmation manque encore de souplesse pour évoluer automatiquement en fonction des données à traiter.

Les espaces de stockage ont eux-aussi subis une évolution afin de pouvoir stocker des quantités de données de plus en plus importantes, notamment avec les médias. Le volume de ces données ne cesse d’augmenter : c’est ce que l’on appelle le Big Data.

Avec les connexions rapides, depuis l’ADSL apparu au début des années 2000, de nouveaux espaces de stockage en ligne, fournis par des fournisseurs de plus en plus nombreux (les GAFA en tête de liste), sont devenus disponibles. Ces espaces font partie de ce que l’on appelle le Cloud.

Les GAFA(M) tout-puissants

Le Cloud est en fait constitué d’un assemblage d’ordinateurs regroupés sur des sites protégés, que l’on nomme des DataCenters.

Comme ces ordinateurs sont tout aussi capables d’exécuter des programmes que de stocker des données, la puissance de traitement s’est vue propulsée jusqu’au point d’être capable de traiter les données du BigData, avec des algorithmes de plus en plus souples, qui commencent à être capables de changer de comportement selon les données à traiter.

L’Intelligence artificielle (IA) n’est donc pas vraiment une nouveauté, mais résulte plutôt du couplage entre ces trois facteurs : le Big Data, le Cloud et la puissance de calcul des algorithmes.

Jusqu’où va aller l’Intelligence Artificielle ?

Le point de singularité

Parmi les acteurs de l’IA, Ray Kurzweil, nous annonce que compte tenu de l’accélération de la vitesse d’évolutions des nouvelles technologies, l’IA sera, d’ici quelques décennies, capable de dépasser le raisonnement humain, atteignant ainsi le point de Singularité.

Comment la technologie nous transformera ?

The countdown to singularity, why you need to understand exponential

ia singularite

Quels sont les usages ?

En fait, ils sont multiples et la liste ne cesse de s’allonger

  • Analyses d'informations

    Directement liées au Big Data, les analyses sur de grands volumes d’informations permettent de fournir des indications de tendances et de prévisions, comme en météo par exemple.

  • Analyses d'images

    Des images peuvent être analysées et interprétées pour être traitées, classées et déclencher des actions.

  • Synthèse et reconnaissance vocales

    Des textes peuvent être lus, des phrases analysées, interprétées, traduites de manière instantanée.

  • Médecine

    Grâce à l’analyse de plus en plus fine d’images de très haute résolution, les diagnostics deviennent rapides et précis.


Retour au début de page